Therapi

ACHAT PAR MARQUE

Categories

Marques

Dossier Spécial Soleil : Découvrons les effets des UV sur notre peau

 

Le soleil est bénéfique puisqu'il est source de lumière, de chaleur et donc de vie. Il permet la synthèse de notre vitamine D, il est bactéricide, traite certaines dermatites (eczéma, psoriasis) et il est bon pour le moral.

Mais le soleil, c'est aussi des rayons ultra-violet, les UV, qui accélèrent le vieillissement cutané, provoquent des brûlures, tâches, rides et même des cancers (6000 nouveaux cas en France chaque année). Ils sont aussi responsables de dermatites photos-sensibles (lucites) et de lésions oculaires.

Quels sont les effets des UV sur notre peau ?

 

Le soleil émet divers rayons : UVA, UVB et UVC. Tous les UVC (très dangereux) et une partie des UVB sont bloqués par la couche d'ozone. En revanche, les UVA et certains UVB rejoignent la terre et donc pénètrent la peau en profondeur.

  • Les UVB sont absorbés par les couches supérieures de la peau et occasionnent des dégâts au niveau de l'épiderme : ils sont responsables des coups de soleil. Ils attaquent directement l'ADN des cellules en en modifiant le code génétique.
  • Les UVA pénètrent plus profondément, jusque dans le derme et produisent un grand nombre de radicaux libres qui conduisent à la détérioration des lipides, des proteines ainsi que la destruction des fibres de collagène et d'élastine.

 

Les UV favorisent donc largement le vieillissement de nos tissus cutanés superficiels et profonds. L'abus solaire que ce soit sous forme de coups de soleil répétés ou d'expositions prolongées, affaiblit considérablement notre système naturel de défense et de régénération cellulaire. Celui-ci s'en retrouve débordé et n'est plus capable de réparer les dégâts. C'est là où le cancer peut se manifester. Pour se défendre des rayonnements solaires, l'organisme va mettre en oeuvre différents mécanismes pour se protéger...

 

Les mécanismes de défense de notre organisme pour contrer le soleil

 

1. le bronzage relatif à la production de mélanine (pigment déterminant la couleur de la peau) afin de protéger les kératinocytes (cellules de l'épiderme) et leur noyau. Attention, le stock de mélanine est génétiquement déterminé à la naissance et s'amenuise avec l'âge. Les peaux foncées en possèdent beaucoup plus et de ce fait sont mieux protégées.

 

2. l'épaississement de la couche cornée, la kératine réfléchissant les rayons UV. Cepedant, ces mécanismes ne suffisent pas à nous défendre entièrement des  conséquences néfastes des coups de soleil (ou "abus aigu") ou des expositions solaires répétées (ou "abus chronique") puisque les UV traversent notre peau et occasionnent des dégâts sur les fibres de soutien de notre peau. 

 

3. le collagène et l'élastine. Leur quantité diminuant avec l'âge, les dégâts occasionnés sont irréversibles et participent au vieillissement et à l'affaissement de notre tissu cutané.

En cas de dommage, nos cellules ont la capacité de se réparer avant leur division, par une saine réaction de défense de notre organisme. Cependant, ce mécanisme s'accompagne de la libération de substances oxydantes, donc favorisant aussi le vieillissement cutané (voir article "les radicaux libres").

Mais il faut prendre en compte le risque de résistance de certaines cellules endommagées (mutantes). Leur multiplication et prolifération entraîne un fort risque de développer un mélanome ou cancer de la peau.

Autre situation, quand la réparation cellulaire est impossible, les cellules altérées peuvent mourir en masse (apoptose). On peut observer ce phénomène de défense au niveau superficiel de l'épiderme, par la fameuse desquamation qui est plus importante après un léger coup de soleil ou une exposition prolongée. En profondeur, la mort des cellules se fait de même.

 

Le soleil, ne nous en privons pas. C'est avant tout une source de vie et de bien-être. Apprenons à le connaître et ainsi à mieux maîtriser ses méfaits pour profiter pleinement de ses bienfaits et des plaisirs qu'il nous procure.


top