Categories

Marques

 

Vous saurez tout, tout, tout sur l'Extrait de Pépins de Pamplemousse bio !

 

 

Pour la petite histoire

 

EPPJusqu'en 1980, les pépins de pamplemousse (EPP) n'avaient d'usage que la plantation d'arbres à pamplemousses ou le compost, et encore ! Cependant, en cette douce année, dans l'Etat de Floride aux Etats-Unis, un jardinier du dimanche se rend compte que les pépins de pamplemousse ne se décomposent pas dans le compost. Cela serait resté anecdotique pour un quelconque jardinier amateur, seulement il s'agissait d'un médecin, immunologue et physicien "Einstein-Lauréate" ! Et par un heureux hasard, le Dr Jacob Harich travaillait justement sur la recherche de remèdes naturels. Il reproduit donc ce phénomène surprenant dans son laboratoire; expérience grâce à laquelle il put conclure que la matière contenue dans le pépin de pamplemousse réussissait l'exploit d'être plus efficace et à la fois moins nocif que les antibiotiques traditionnels

Après une telle découverte, plusieurs recherches ont bien évidemment été lancées, notamment par quelques institutions de renom (Institut Pasteur, Institut pour la micro-écologie de Hebon et Southern Research Institute), pour comprendre l'étendue du potentiel médical de l'extrait de pépins de pamplemousse et éventuellement ses effets secondaires. Elles ont toutes démontré que l'EPP avait un spectre d'action beaucoup plus large que ce qu'ils pensaient au départ : en effet, contrairement aux antibiotiques classiques agissant principalement sur les bactéries, l'extrait de pépins de pamplemousse est actif également sur les levures, virus, champignons mais aussi sur quelques parasites.

On comprend ainsi l'expression du conférencier et médecin Dr Allan Sachs originaire de Woodstock dans l'Etat de New York qui, après avoir participé en 1990 à une étude clinique sur le sujet, s'est exclamé : "Aurions-nous découvert le remède antimicrobien miracle ? ". Bon, si j'avais été à sa place, j'aurai crié "Yeahhhhhhhhh on a trouvééééé !!! C'est gééniaaaal !". C'est sans doute pour cela que je n'ai jamais été conférencière ! 

Hum, quoiqu'il en soit, ces études ont également montré que l'extrait de pépins de pamplemousse a une action SANS effet secondaire néfaste, 100% NON toxique (il faudrait en effet ingérer près de 4000 fois la dose conseillée pour atteindre un niveau susceptible de vous empoisonner).

 

Que demander de plus ?

 

Super EPP : info ou intox ?

EPPJe vous ai dit que l'extrait de pépins de pamplemousse avait un large spectre d'action, donc évidemment info ! Ainsi, il n'est actif contre pas moins de 800 souches (c'est pas de la rigolade !) de virus et bactéries diverses et près d'une centaine de souches de champignons. Autant vous dire tout de suite que c'est le champion toutes catégories ! Son action est effective dès le seuil de 1000 parts par million soit environ 8 gouttes pour un verre d'eau.

L'EPP est très apprécié notamment pour son activité au niveau intestinal : inhibant les bactéries nocives, il ne s'attaque pas aux précieux bifidus et ne baisse la concentration de lacto-bactéries que de très peu. Il améliore ainsi la flore intestinale. De plus, l'extrait de pépins de pamplemousse ne fait pas l'objet d'allergies. Cependant, il est préconisé aux 4% de la population allergique aux agrumes de prendre des doses minimales pour commencer, par simple mesure de précaution.  

L'extrait de pépins de pamplemousse se compose principalement de :

  • Flavonoïdes anti-oxydants aux propriétés spécifiques : la naringine anti-inflammatoire, anti-arythmique et anti-ulcéreux, l'iso-naringine et le limonène anti-cancéreux potentiel
  • Vitamine C (acide ascorbique) tonifiante, anti-fatigue et renforçant les défenses immunitaires
  • Vitamine E (tocophérols) antioxydante et protégeant du vieillissement cutané prématuré en luttant contre les agressions extérieures et notamment celles des radicaux libres
  • Acide citrique qui est détartrant et ajusteur de pH
  • Limonoïdes aux effets antioxydants, antifongique et renforçant les défenses immunitaires
  • Chlorure s'ammonium quaternaire aux vertus anti-microbiennes (c'est un bactéricide et un fongicide) et Hydrobenzene diphénol constituent les principes actifs de l'EPP

Mais alors, pourquoi l'usage de l'EPP n'est-il pas plus répandu ? Et bien comme toujours, il s'agit d'une histoire de profit : l'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas très rentable pour l'industrie, d'autant plus qu'il rentrerait en concurrence avec une multitude de produits (suivez mon regard...) Cependant, il est à noter que l'huile de pépins de pamplemousse est utilisée aux Etats-Unis, dans les pays scandinaves et les boutiques diététiques suisses dans lesquelles elle est très appréciée.

 

Dosage et conseils d'utilisation

AttentionL'extrait de pépins de pamplemousse ne s'utilise JAMAIS à l'état pur, il faut toujours le diluer ! Evitez les yeux et contours. Si le produit entre en contact avec vos yeux, rincez abondamment et consultez votre médecin traitant. De plus, puisqu'il augmente l'absorption des médicaments, veillez à respecter scrupuleusement la dose conseillée si vous êtes sous traitement médicamenteux. A usage externe ou interne, l'EPP peut être utilisé aussi bien sur les plantes et les animaux que les humains. Même si aucun effet secondaire n'a été constaté, les femmes enceintes demanderont l'avis de leur médecin.

NB : Pour les enfants, le dosage est d'une goutte par kilo qui doit être répartie en 3 fois sur la journée. Aussi, un enfant de 12 kg prendra 3 fois 4 gouttes diluées dans un verre d'eau, d'où un total de 12 gouttes dans la journée.

Si vous l'utilisez en usage interne, la dose préconisée est de 3 à 15 gouttes diluées dans un verre de jus de fruit ou d'eau (pour celles que l'acidité ne gêne pas), à raison de 2 à 3 fois par jour. Commencez par 3 gouttes et augmentez la dose de manière progressive jusqu'à la dose recommandée que vous prendrez quotidiennement jusqu'à la disparition des symptômes. Cette montée progressive évite les réactions d'élimination trop violentes.

Vous pouvez également trouver l'extrait de pépin de pamplemousse sous forme de gélules et de comprimés. Dans ce cas, l'équivalence avec la version liquide sera indiquée sur la boîte.

Utilisez-le en prévention lorsque vous partez pour une destination où eau et nourriture ne sont pas toujours très fiables : pour cela, versez quelques gouttes, toujours diluées dans un verre d'eau vous l'aurez compris, à prendre quotidiennement pour éviter vers, parasites et autres petits désagréments.

Préférez une version Bio de l'EPP : les versions classiques contiennent des antibiotiques de synthèse et des conservateurs (en particulier le chlorure de benzéthonium qui est toxique, le triclosan et le méthyl paraben). Aussi, nous avons sélectionné pour vous les gammes CitroPlus 600 et 800 et ProRoyal, irréprochables pour leurs extraits de pépins de pamplemousse bio!

 

Applications

 En usage externe

L'EPP est efficace contre :

  • Maux de bouche : 10 gouttes diluées dans 1 verre d'eau ou de jus
  • Tartre : 1 ou 2 gouttes directement sur la brosse à dents humidifiée, à raison de 3 fois par jour
  • Pellicules et cuir chevelu abîmé : 5 à 10 gouttes dans une dose de shampoing, avant de masser le cuir chevelu durant 2 min
  • Lèvres gercées : 2 ou 3 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile; mélange à appliquer plusieurs fois par jour
  • Toux : mélangez 10 gouttes dans un verre d'eau tiède que vous utiliserez en gargarismes et en interne
  • Herpès Labial : 6 à 7 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile; mélange à appliquer plusieurs fois par jour
  • Sinusite : 3 gouttes dans un coquetier d'eau (=1 dL), se rincer le nez avec le mélange
  • Mauvaise haleine : gargarismes avec le mélange de 5 à 10 gouttes dans un verre d'eau
  • Laryngite : idem que pour la toux, à raison de 3 fois par jour
  • Coupures et légères brûlures : quelques gouttes dans un peu d'eau à mettre sur une compresse sur la zone concernée
  • Dermatite : toujours rincer à l'eau avant de masser la zone concernée avec 10 gouttes dans un coquetier d'huile
  • Acné et boutons : humidifiez votre visage puis mettre 5 gouttes dans vos paumes que vous frotterez avant de masser votre visage. Les picotements sont normaux, éviter le contour des yeux.
  • Eczéma sec et psoriasis : masser la zone concernée avec 10 gouttes dans un coquetier d'huile (=1 dL)
  • Irritations du cuir chevelu : tamponner le cuir chevelu avec un coton imbibé du mélange de 20 gouttes dans un coquetier d'eau
  • Verrues : à raison de 2 fois par jour, extrait pur directement sur la verrue
  • Inflammation de l'oreille moyenne : verser quelques gouttes dans les oreilles du mélange de 10 gouttes dans un coquetier d'huile (1 à 2 fois par jour) 
  • Gingivite : comme pour le tartre avant de rincer avec un demi verre d'eau et 5 à 10 gouttes
  • Piqûres d'insectes : appliquer pur, sur la piqûre. Si vous avez la peu sensible, diluez dans de l'eau ou de l'huile
  • Transpiration excessive des pieds : 50 gouttes dans votre bain de pieds
  • Mycoses de la peau et des pieds : pur ou dilé dans de la glycérine sur les zone concernées. Continuer après disparition des symptômes pendant quelques jours, en prévention d'une récidive. Laisser la peau respirer
  • Mycoses des ongles : limer aussi court que possible (si votre lime est en métal, désinfectez-la avec de l'EPP), verser quelques gouttes de produit pur à raison de 2 fois par jour. Recommencer tous les 3 jours.
  • Rhinite : tamponez l'intérieur de votre nez avec un coton imbibé du mélange de 3 gouttes dans un coquetier d'eau (=1 dL)
  • Cors et cals : 30 gouttes dans un bain de pieds de 5 à 10 min
  • Angine : gargarisme du mélange de 10 gouttes dans une tasse d'eau tiède + usage oral de 3 à 15 gouttes dans un verre d'eau ou de jus
  • Vaginite, parasites, bactéries et mycose vaginaux : rincer avec le mélange eau/quelques gouttes d'EPP/quelques gouttes d'huile de tea tree. Utiliser ce bain vaginal à raison d'une fois par semaine : 1 à 3 gouttes d'extrait dans un verre d'eau tiède/5 gouttes de teinture d'échinacea. A mettre dans une poire avant de l'injecter dans le vagin, à garder plusieurs minutes. A refaire toutes les 12h durant 3 jours, puis une fois par jour. NB : Après le traitement, pour ré-ensemencer la flore vaginale, mélanger dans les mêmes proportions yaourt naturel et eau chaude avant de l'injecter dans le vagin.

 

En usage interne 

La posologie moyenne (6 à 30 gouttes à raison de 2 à 3 fois par jour dans un verre d'eau ou de jus) suffit à soigner les inflammations, infections gastro-intestinales, rhumes, gatsrites, grippe et tous problème qui soit dû à des moisissures, levures ou champignons (asthme, arthrite, tuberculose, sinusite, goutte, rhumatismes,etc.)

 

Application aux animaux 

 

Pamplemousse

Les animaux domestiques peuvent également bénéficier des vertus de l'extrait de pépins de pamplemousse pour lutter contre les puces, mycoses, tiques, poux, épidémies, maladies bactériennes et blessures. Rien de plus simple : il suffit de mélanger 60 à 80 gouttes dans 1L d'eau, ce mélange s'utilise en pulvérisation. Il est également effectif contre les maladies de sabots en saison humide pour les chevaux, vaches et moutons entre autres.

10 gouttes pour 1L d'eau sont efficaces contre les maladies d'aquarium.

 

Application aux plantes

6 à 8 gouttes pour 1L d'eau peuvent être pulvérisées pour lutter contre les champignons, pucerons, moisissures et autres prédateurs des champs.

C'est également un excellent conservateurs sur la viande, les légumes ou encore les céréales.

 

Autres applications 

 

PamplemousseL'extrait de pépins de pamplemousse Bio a également d'autre vertus, moins connues : 

 

o Il est plus désinfectant (100%) que l'alcool (72%) et le savon chirurgical (98%)

o Il remplace les produits de conservation chimiques en cosmétique

o Il peut assainir l'eau et les piscines, n'étant pas toxique contrairement au chlore actuellement utilisé

Et voilà vous savez tout, tout, tout sur l'extrait de pépins de pamplemousse, aussi appelé "Or liquide pour la santé" ! Alors cet hiver, à la moindre infection, prenez de l'extrait de pépin de pamplemousse Bio !


top